Le tourisme de mémoire

Le tourisme de mémoire

Sans pour autant parler de « débarquement », le tourisme de mémoire trouve petit à petit sa place, à la fois dans la promotion territoriale, le programme de vacance des visiteurs, et les propositions des agences de voyage. A l’occasion des commémorations du centenaire de la 1ère guerre mondiale, faire des lieux de mémoire une destination touristique est un enjeu considérable. D’ailleurs, ces lieux attirent 20 millions de visiteurs dont 45% pour la fréquentation internationale (chiffre Atout France).

Une médiation évolutive

La notion de “lieu de mémoire” sert principalement à désigner des lieux liés à des violences de guerre : champs de bataille, camps de concentration… Les musées et lieux de mémoire ont changé au cours des trente dernières années, notamment pour répondre aux attentes d’un public nouveau, qui n’a pas vécu la guerre. Tandis que l’utilisation de techniques scénographiques modernes vise à “impliquer” le visiteur, le discours n’est plus seulement militaire, mais aussi humain, et s’intéresse à tous les acteurs et à toutes les victimes du conflit. Au-delà des musées et lieux de bataille, c’est le territoire tout entier dont on cherche à valoriser la dimension mémorielle.

En marge des commémorations, l’État accompagne les territoires dans la structuration de leur offre mémorielle afin de pérenniser l’intérêt des visiteurs pour faire perdurer ce tourisme de sens, vecteur de l’Histoire de notre pays. L’une de ses actions est de soutenir le développement de l’innovation et du numérique.

le numérique peut permettre au visiteur à la fois d’en avoir une vue d’ensemble, et d’entrer dans les détails des sites qui l’intéressent. Souvent, le tourisme de mémoire passe par des sentiers ou des circuits d’interprétation. Applications mobiles immersives, réalité augmentée et reconstitution historique permettent aussi d’attirer un public plus familial.

Respect des lieux et de la mémoire

 C’est dans cet esprit que Losonnante a rendu visite au Memorial du camp de Rivesaltes, lieu symbolique et témoin de trois conflits majeurs: la guerre d’Espagne, la seconde guerre mondiale et la guerre d’Algérie. L ‘écoute par conduction osseuse permet une écoute immersive et impliquée. La posture du visiteur lui permet une concentration accrue favorisant une expérience dans laquelle l’attention est optimum

A l’heure où les polémiques sur les aspects mémoriaux de notre histoire explosent, Losonnante propose une recette des plus simples: respect du lieu et respect de la mémoire!