L’ostéophonie ou l’écoute par conduction osseuse

Nous avons tous fait cette expérience après avoir découvert notre voix enregistrée sur un message ou une vidéo : pourquoi la sonorité nous paraît différente de celle que l’on entend habituellement ? C’est parce que nous entendons notre propre voix en utilisant le principe de la conduction osseuse ! Aujourd’hui, les progrès techniques permettent d’utiliser ce principe tout en restituant un son de qualité.


Qu’est-ce que la conduction osseuse ?

Habituellement, pour entendre des sons, l’onde sonore passe par le conduit auditif externe et fait vibrer le tympan. Ces vibrations atteignent les osselets qui les envoient à l’oreille interne où l’onde est convertie en signal nerveux pour être transmis au cerveau.
Lorsque l’on s’entend parler, l’onde sonore que l’on produit avec nos cordes vocales passe dans l’air vers notre conduit auditif. Mais elle passe également par les os de la mâchoire et les os du crâne pour arriver directement à notre oreille interne. C’est un mélange des deux que nous entendons lorsque nous parlons. Si vous souhaitez entendre votre voix en utilisant uniquement la conduction osseuse, vous pouvez faire une expérience très simple : il suffit de parler en se bouchant les oreilles. Votre voix aura encore une nouvelle sonorité. À travers les os, l’onde sonore circule presque 10 fois plus vite et les fréquences acoustiques graves sont privilégiées. C’est pour cela que nous trouvons notre voix enregistrée trop aigüe.
L’expression « conduction osseuse » peut donc sembler effrayante, mais nous l’utilisons tous les jours sans vraiment le savoir. L’écoute de vibrations sonores à travers les os existe depuis toujours.

Principe de fonctionnement de l’oreille humaine

Un peu d’histoire

Dès le 16e siècle, le principe de la conduction des ondes sonores à travers la matière a été découvert. Des tests de conduction osseuse permettaient de diagnostiquer des troubles auditifs. En 1711, le principe est même à l’origine du développement du diapason. Au 19e siècle, le célèbre compositeur Ludwig Van Beethoven tenait une baguette entre ses dents qu’il posait également contre la caisse de son piano. Le fait de ressentir les vibrations lui permettait d’écouter la musique qu’il composait malgré sa surdité. Au 20e siècle, le principe est utilisé pour créer des prothèses auditive pour les surdités de l’oreille externe ou de l’oreille moyenne. Il a fallu néanmoins le 21e siècle pour que d’autres applications voient le jour.

Ludwig van Beethoven
travaillant à la Missa solemnis
(portrait de Joseph Karl Stieler de 1820).

Pourquoi on re-découvre l’osthéophonie aujourd’hui ?

Aujourd’hui, les progrès dans la filtration et le traitement du signal sonore permettent d’améliorer considérablement la qualité de l’écoute par conduction osseuse. Les usages et les besoins évoluent : on veut écouter du son dans de nombreuses situations différentes et l’utilisation de cette technologie présente de nombreux avantages :

  • Elle permet une écoute prolongée en toute sécurité sans altérer les tympans.
  • Elle offre une grande clarté sonore dans des environnements très bruyants
  • Vu que les ondes ne passent pas par l’air, elle fonctionne parfaitement sous l’eau
  • On peut entendre aussi en stéréophonie
  • On peut laisser les oreilles à l’air libre ou au contraire les fermer pour se couper du son environnant.
  • Des études montrent que l’on apprend beaucoup plus vite en utilisant la conduction osseuse.

L’armée s’est intéressée à cette technologie pour concevoir des casques adaptés aux théâtres de guerre où les explosions pouvaient altérer les tympans. Depuis 2015, des modèles de casques audio ont été commercialisés pour le grand public. Ils représentent aujourd’hui 20% du marché. Ils sont particulièrement utiles pour se déplacer en toute sécurité car les oreilles restent libres et l’on n’est pas coupé de son environnement. Ils ont aussi été adoptés par les nageurs qui apprécient son utilisation sous l’eau.

Une écoute immersive et impliquée avec Losonnante

L’utilisation de l’écoute par conduction osseuse comme outil de médiation est une innovation par le LabEx ITEM (Innovation et Territoires de Montagne), à l’Institut de Géographie Alpine à Grenoble. Dès le départ, le projet de recherche s’est intéressé aux aspects sensibles de l’osthéophonie. L’auditeur doit se mettre dans une posture presque méditative pour entendre les histoires ou les sons proposés. Toute son attention est captée alors que les ondes sonores remontent directement au travers de son corps. Losonnante offre une autre approche de l’écoute, plus intimiste et personnelle. Aucun son n’est audible de l’extérieur. Son utilisation ne gêne pas les autres visiteurs, et laisse chacun explorer les lieux de la manière qu’il le souhaite. Une expérience sonore unique permise par la technologie de la conduction osseuse.