Applications
Musée
Losonnante constitue à la fois un objet d’exposition et une installation sonore originale qui prend part à la scénographie du lieu. Discrète par ses qualités acoustiques, elle offre une expérience d’écoute qui oblige le visiteur à s’arrêter et diriger son attention. En contact direct avec l’objet, l’auditeur entre dans un jeu entre le corps, sa position d’écoute, l’environnement extérieur duquel il s’extrait et l’univers sonore intérieur dans lequel il se plonge.
Losonnante devient un objet d’intrigue : on s’interroge sur celle qui écoute (sa posture), on s’observe soit-même écouter (on s’écoute écouter), on prend conscience d’une nouvelle façon de percevoir, d’entendre avec notre corps.
Au sein d'un parcours d’exposition, le dispositif Losonnante peut fonctionner en complémentarité avec d’autres installations : interaction son-lumières, équipements numériques fixes ou embarqués (tablettes, smartphones) etc.
Parcours touristiques, sites naturels et patrimoniaux
Récompensée du "Prix de l'innovation" en aménagement urbain, au Salon des Maires et des Collectivités Locales 2017 à Paris, Losonnante propose des aménagements en extérieur pour des points d'écoute ancrés dans un lieu, situés dans leur rapport au territoire.
Un belvédère, un monument historique, un sentier touristique, un site naturel sensible, ce dispositif se fond aisément dans le paysage et permet d'apporter une couche sonore sans pour autant perturber des milieux que l'on souhaite préserver.
Face à un château médiéval, Losonnante donne la parole au fantôme qui hante les lieux pour nous emporter dans son histoire; au bord d'un lac, on plonge en eaux profondes, à travers un imaginaire sonore et musical qui nous transporte dans un monde invisible; en hait d'une tour ou d'un belvédère qui surplombe la ville, Losonnante donne la parole aux habitants pour raconter, d'n bas, leur façon de vivre cet espace, les mots qui s'y inscrivent, la poésie qui s'y dessine.
Espace de jeu et escape games
L’écoute par conduction osseuse peut devenir un objet ludique, que ce soit pour une découverte des sons et du rapport au corps dans l’écoute ou pour des jeux d’énigmes avec des indices sonores dissimulés.
Les enfants en particulier témoignent d’une attention très soutenue lors de l’utilisation d’un dispositif comme Losonnante, captivés par cette façon de se mettre à l’écoute au contact de l’objet. Au-delà de l’aspect inédit de l’expérience, i·elles restent attentif·ves aux contenus sonores qui semblent stimuler leur curiosité et leur imaginaire. Losonnante devient alors une façon de canaliser l’attention, de prendre conscience de son corps dans l’action d’écouter et d’apprendre le fonctionnement de l’oreille.
Pour des lieux comme les « escape games », le dispositif Losonnante peut se fondre dans le décor et recouvrir un indice, une énigme à résoudre. Il va alors falloir trouver la source sonore et la bonne position d’écoute pour accéder à l’indice.
Lieux d’attente, temps de détente
Les gares et les aéroports sont des lieux de passage extrêmement denses, dans lesquels les aménagements tendent de plus en plus à proposer des espaces de repos et de détente et des temps pour agrémenter l’attente des voyageurs. Ce sont aussi des hauts-lieux de l’imaginaire du voyage, de la découverte, de la traversée vers des mondes nouveaux.
Installée sur ces points de rencontre et de traversée, Losonnante cherche à activer ces imaginaires de l’évasion : s’extraire un moment du tumulte ambiant pour se relaxer, se laisser transporter vers des destinations lointaines aux sonorités inconnues, ou au contraire prêter l’oreille à ce qu’il se passe ici et au-dehors, aux histoires et rencontres qui ont façonné les lieux.
Ces points d’écoute permettent à la fois de proposer un temps de relaxation ou de distraction, mais aussi de faire un lien entre l’intérieur et l’extérieur, de raconter les interactions entre une gare et son environnement proche, et peut-être d’amener le voyageur à visiter un site d’intérêt à proximité.
Résidences artistiques
À partir de l’intention amenée avec le dispositif Losonnante, trois principaux axes de travail et de réflexion sont posés, sur lesquels des curseurs peuvent évoluer : la position d’écoute, l’environnement d’écoute et les contenus sonores.
Losonnante propose aujourd’hui pouvoir travailler de façon plus approfondie sur ces aspects en fonction des demandes d’installation. Des dispositifs sur mesure peuvent alors émerger, élaborés en fonction des sites et du contexte. Sous forme de résidence, il s’agirait de travailler avec des artistes, compositeurs, chorégraphes, scénographes, scientifiques, faisant émerger de nouvelles approches et de nouvelles expériences de l’écoute par conduction osseuse.
  • La position d’écoute
Elle conditionne le confort de l’auditeur, le temps qu’il va pouvoir consacrer à l’écoute, l’attention qu’il va y porter et la façon dont il va percevoir les sons (qualité, finesse d’écoute, difficulté à se positionner). Aujourd’hui en station debout et en écoute individuelle, des dispositifs pourraient travailler sur des positions d’écoute assises ou allongées, en individuel, sur des petits groupes de personnes ou des collectifs plus importants.
  • L’environnement d’écoute
Il s’agit de travailler plus spécifiquement sur la scénographie qui accompagne Losonnante et le choix de questionner l’environnement sonore dans lequel on s’insère. Le fait d’écouter en milieu bruyant ou en milieu très calme change de façon substantielle la perception et l’expérience d’écoute avec ce dispositif.
Il s’agit également de guider le visiteur vers Losonnante et de lui indiquer, de façon plus ou moins explicite, comment se mettre à l’écoute. En fonction des configurations, et selon les personnes, adopter cette position d’écoute peut être intimidant ou au contraire réconfortant, on peut vouloir être seul ou plutôt avoir besoin de quelqu’un auprès de soi qui nous guide dans l’expérience d’écoute.
La scénographie consiste aussi à intégrer des éléments externes au dispositif à l’expérience d’écoute : des jeux de lumière, des visuels, s’insérer dans une chorégraphie qui joue avec l’immobilité de l’auditeur etc.
  • Les contenus sonores
L’un des gros chantiers concernant Losonnante est de proposer des contenus sonores qui soient spécifiquement composés pour le dispositif. L’objectif est de travailler avec des compositeurs qui puissent expérimenter le rendu de leurs travaux avec ce type d’écoute. En fonction des choix du compositeur, il peut y avoir un jeu entre l’audition et la perception haptique (le toucher) qui se fait plus ou moins ressentir.